Femmes enceintes

De la conception à l’accouchement, de nombreux troubles fonctionnels peuvent perturber la vie quotidienne des futures mamans, tandis que leur corps s’adapte progressivement à la croissance du bébé. A partir du 2ème trimestre, les contraintes posturales évoluent, entraînant un basculement du bassin vers l’avant, une augmentation des lordoses lombaire et cervicale (courbures vers l’intérieur de la colonne vertébrale, susceptibles de provoquer des douleurs rachidiennes ou céphalées), une difficulté de retour veineux des membres inférieurs et des ennuis digestifs ou veineux (hémorroïdes, constipation).

Cette adaptation perturbe également le fonctionnement du systême crânio-sacré, et peut s’accompagner de troubles du sommeil ou d’un affaiblissement de l’organisme.

Les motifs principaux :

– Douleurs de dos, douleurs articulaires

– Sciatiques, pubalgies

– Troubles du transit (contipations, diarrhées, nausées, reflux acides)

– Troubles de la circulation (jambes lourdes..)

– Accouchement difficile ( travail long, épisiotomie…)

L’usage de certains médicaments étant contre-indiqué, les techniques manuelles spécifiques à l’ostéopathie peuvent diminuer les troubles fonctionnels et redonner du confort à une femme enceinte, en agissant particulièrement les 6 derniers mois dans 3 axes essentiels : mécanique (pour le squelette), vasculaire (sur les zones de passage des vaisseaux et sur l’équilibre des pressions) et neurologique (système neurovégétatif).