Nourrissons

Après l’accouchement (surtout lorsque celui-ci est difficile), il est important de consulter un ostéopathe qui vérifiera d’une manière douce si le corps du bébé a réussi à récupérer toute sa mobilité. Il s’assurera qu’il n’y a plus de contraintes pouvant occasionner des troubles fonctionnels immédiats ou futurs.

Pendant les mois suivants, un bilan ostéopathique complet surveillera le bon développement psychomoteur de l’enfant.

Les motifs principaux :

– Accouchement difficile (travail long, forceps, ventouse…)

– Déformations du crâne (plagiocéphalies)

– Difficulté à rester sur le dos (position cambrée…)

– Déficit de rotation de la tête (torticolis congénitaux…)

– Difficultés à téter

– Reflux, régurgitations, coliques

– Pleurs, troubles du sommeil, troubles du comportement

– Troubles de la sensibilité profonde (proprioception)

– Bronchiolites, problèmes ORL…

Très doux, le traitement ostéopathique peut parfois provoquer chez le bébé des réactions violentes : c’est sa façon à lui d’évacuer les tensions et non l’expression d’une douleur. Mais le plus souvent, le nourrisson s’endort…